Université Assane SECK de Ziguinchor

Switch to desktop

Articles

LABORATOIRE DE CHIMIE ET PHYSIQUE DES MATERIAUX

LCPM

Présentation

PREAMBULE : Il s’agit d’un centre de recherche à vocation pluridisciplinaire ayant en commun l’élaboration et à l’étude de nouveaux matériaux et nanostructures à propriétés magnétiques électriques ou optiques inédites.
Une mission importante du Laboratoire est la formation des étudiants par et pour la recherche. Son implication dans la vie universitaire s’étendra à la responsabilité d’une Ecole Doctorale et de Masters.
La structure scientifique du LCPM s’organise en groupe de recherche et en actions transversales. Les trois groupes de recherche sont :
   • Groupe de Matériaux Inorganiques : Chimie douce et Cristallographie (GMI),
   • Groupe Matériaux et Energies (GME),
   • Groupe de Chimie Organique et Thérapeutique (GCOT)

Le Laboratoire de chimie et physique des matériaux (LCPM) regroupe des chimistes et physiciens qui conjuguent leurs compétences pour ouvrir de nouveaux champs d’investigation, tout particulièrement dans le domaine de la science des matériaux hybrides et de la caractérisation des matériaux naturels appliqués à la purification des fluides.
Il est composé de groupes, d’actions transversales et éventuellement d’actions thématiques, auxquels les chercheurs sont affectés.

L’ouverture internationale est une priorité clairement affichée du Laboratoire, les collaborations s’établissant via la participation à des projets internationaux et sous régionaux. Au delà d’une recherche exploratoire à long terme, qui constituera la pierre angulaire des activités, le Laboratoire s’impliquera dans le transfert de technologie et développera pour cela une recherche partenariale avec de grandes entreprises nationales ou internationales pour lever des verrous technologiques et contribuer au développement du tissu socio-économique.

LES AXES DE RECHERCHES : Chaque groupe comprend plusieurs thèmes de recherche qui lui est propre et un thème commun. La thématique de recherche commune est : Elaboration et étude de nouveaux matériaux et nanostructures à propriétés magnétiques électriques ou optiques inédites.

Chaque groupe comprend plusieurs thèmes de recherche qui lui est propre :

   • Groupe des Matériaux Inorganique : Chimie douce et Cristallographie (GMI)
Responsable : Dr Magatte CAMARA : Matériaux Moléculaires Hybrides Organiques-Inorganiques avec la spécificité d’utiliser des métaux appartenant à la série des lanthanides / Cristallochimie Cristallographie

   • Groupe de Physique des Semi-conducteurs et Ferroélectricité (GPSF),
Responsable : Dr Kobor Diouma : Elaboration et croissance de matériaux pour l’électronique, l’optique et le photovoltaïque / Mesures de données météorologiques / Caractérisation physico-chimique, diélectrique, piézoélectrique, pyroélectrique et mécanique

   • Groupe de Chimie Organique et Thérapeutique (GCOT)
Responsable : Dr Mbaye Diagne MBAYE, Synthèse de molécules hybrides et nanoparticules / Valorisation des plantes médicinales en chimie fine et étude de leurs activités biologique / Méthodologie de synthèse : Chimie organométallique, synthèse asymétrique, photochimie, chimie médicinale


* Le Groupe de « Matériaux Inorganiques : Chimie douce et Cristallographie » (GMI)

Responsable : Dr Magatte CAMARA
Le GMI compte déployer son activité de recherche au sein du thématique « Matériaux Moléculaires Hybrides Organiques-Inorganiques » avec la spécificité d’utiliser des métaux appartenant à la série des lanthanides.
• Matériaux Moléculaires Hybrides Organiques-Inorganiques
• Cristallochimie – Cristallographie
Les matériaux mixtes contenant simultanément des ions lanthanides et des ions des éléments de transition sont, en effet, susceptibles de présenter des propriétés photomagnétiques originales.
L’expertise en chimie du solide, cristallochimie – cristallographie et procédés d’élaborations variés (synthèse par diffusion lente, chimie du solide, etc.…) permettra de maîtriser la synthèse d’objets originaux qui impliquent ensuite la mise en pratique de nombreuses techniques d’analyses structurales : diffraction/diffusion des RX ou de neutrons, microscopie électronique.
Le but avoué est donc de proposer des composés présentant des propriétés intrinsèques contrôlées voire améliorées.
Personnel : Dr Magatte CAMARA, Dr Cherif BALDE, Dr Courfia Kéba DIAWARA

Ressources
    Un spectromètre UV
    Appareil point de fusion
    Microscopes binoculaires
    Equipement nécessaire à la synthèse chimique en chimie inorganique (évaporateur rotatif, mélangeurs, pHmètres, conductimètres…)

Ressources complémentaires SCR/MI – INSA, BioMoCeTi

    Microscopie Electronique à Balayage MEB (INSA de Rennes)
    Diffraction des RX sur monocristal (Université de Rennes 1 et Université de Paris 13)
    Diffractomètre RX sur poudre (INSA de Rennes)
    Analyseur thermique ATG/ATD (INSA de Rennes)
    Analyseur C/S pour la mesure des teneurs en C et S dans les composés minéraux solides
    Spectromètre Infra-Rouge (INSA de Rennes)
    Mesures magnétiques (SQUID)

Copyright © 2013 | Université Assane SECK - Ziguinchor. Tous droits réservés.

Top Desktop version