Université Assane SECK de Ziguinchor

Switch to desktop

Articles

Département Histoire et Civilisations

 

Le Département d’Histoire et de civilisations forme d’abord les étudiants aux métiers d’historien-chercheur et d’archéologue.

 

En outre, la licence professionnel qui sera proposée et centré sur la gestion du patrimoine prépare les étudiants à neuf métiers du patrimoine : archiviste – documentaliste – chef d’établissement culturel (conservateur de musée ou conservateur de bibliothèque) – gestionnaire du patrimoine – chargé d’études documentaires – attaché de conservation – responsable de centre de documentation – responsable de services d’archives relevant de l’État ou mis en place par des entreprises privées.

 

En plus des onze métiers énumérés ci-dessus, l’enseignement de l’Histoire prépare à plus d’une quinzaine de métiers « hors patrimoine ». Par voie de concours ou d’examen, l’étudiant historien peut ainsi accéder aux professions ci-après : enseignement moyen, secondaire et supérieur – diplomatie – police et armée – ONG – administration centrale (commandement territorial, douanes, impôts et domaines, inspections du travail, Trésor public) – administration des collectivités locales – institutions de recherche – organisation intergouvernementales – journalisme.

 

Les brillants parcours professionnels accomplis dans des domaines très divers par de nombreux étudiants sénégalais issus du Département d’Histoire de l’Université Cheikh Anta Diop constituent une preuve concrète de la pertinence de l’ouverture d’un second Département d’Histoire à l’Université Assane SECK de Ziguinchor qui, rappelons-le, a axé sa      politique sur l’adaptation de l’institution universitaire aux réalités du marché du travail.  

 

 

I.) OFFRE DE FORMATION

Le Département d’Histoire et de civilisations offre aux étudiants un parcours de formation organisé selon le modèle international LMD. Il dispense des enseignements en histoire, en anthropologie, en géographie, en sociologie, en littérature en langues nationales et étrangères (anglais de préférence) et en informatique. Il accorde une place importante à l’enseignement des civilisations.

Il forme les étudiants aux métiers d’historien, d’archéologue et aux métiers du patrimoine. Il les prépare également à intégrer les ONG et les organisations intergouvernementales ou à choisir, par voie de concours, diverses professions au sein de l’administration publique grâce aux formations en droit international, en géopolitique, en journalisme, etc. Le Département d’Histoire et de civilisations a également pour vocation de participer, par la recherche, à la production et à la diffusion de savoirs sur le vécu des sociétés sénégambiennes, africaines et du reste du monde en vue de contribuer au développement scientifique, culturel et humain.

L’équipe pédagogique comprend des enseignants-chercheurs (professeurs titulaires, maîtres de conférences, maîtres assistants, assistants, etc.) spécialisés dans les sous-disciplines suivantes : préhistoire et protohistoire, antiquités européennes; histoire ancienne de l’Afrique, histoire médiévale africaine, arabe et européenne ; histoire moderne et contemporaine, Archéologie.

 

II.) Domaines et catégories d’enseignements et d’apprentissages

 Les enseignements des deux premières années universitaires (Licence 1 et Licence 2) sont dispensés au niveau du parcours dit « tronc commun » sous forme de cours théoriques (CM) et de travaux dirigés (TD). La formation porte essentiellement sur les différentes sous-disciplines de l’Histoire : préhistoire et protohistoire – Histoire ancienne de l’Afrique-Antiquité européenne – Histoire médiévale africaine, arabe et européenne – Histoire moderne et contemporaine –. Dans cet enseignement de l’histoire, « l’approche civilisationnelle » et est privilégiée.

De grandes unités d’enseignements portent aussi sur les deux sous-disciplines de la géographie : géographie physique et géographie humaine. La formation comporte par ailleurs des enseignements de sociologie, de la afin de promouvoir l’ouverture intellectuelle et l’interdisciplinarité universitaire. La recherche documentaire, les techniques d’expression et de communication, l’étude des langues vivantes étrangères (anglais en priorité) et l’informatique font partie du cursus pour se conformer aux exigences pédagogiques du système LMD.

Les enseignements constitutifs de la Licence 3 sont dispensés au niveau d’un parcours « tronc  commun » et d’un parcours de spécialisation. En plus de cela, il est prévu l’ouverture d’une formation professionnelle en gestion de patrimoines.

Pour le semestre 5, les enseignements du tronc commun se composent de cours magistraux axés sur l’histoire moderne des Amérique et sur les crises et conflits du 20e siècle (semestre 5). L’Histoire politique et diplomatique du Sénégal et l’épistémologie de l’Histoire sont abordés au semestre 6. Le tronc commun renferme aussi  des cours théoriques, des travaux pratiques et dirigés visant à familiariser les étudiants aux techniques de documentation et de recherche ainsi qu’à la production et à la diffusion de travaux universitaires.

Concernant les spécialisations, deux parcours sont proposés aux étudiants dans le projet de maquette : Histoire, sociétés et cultures sénégambiennes—Histoire mondiale et géopolitique internationale. Les enseignements sont toujours composés de cours théoriques, de travaux dirigés. Les éléments constitutifs du parcours 1 sont centrés sur la Sénégambie septentrionale d’une part et sur les Rivières du Sud, d’autre part. A cela viennent s’ajouter des travaux de prospection qui visent l’exploitation du patrimoine historique, architectural et culturel local. Le parcours 2 comporte trois constitutifs, à savoir : la géopolitique internationale; l’histoire de l’Afrique australe et l’histoire de l’Extrême-Orient et de la Russie. 

 

Copyright © 2013 | Université Assane SECK - Ziguinchor. Tous droits réservés.

Top Desktop version