Université Assane SECK de Ziguinchor

Switch to desktop

Colloque International Educations critiques et épistémologies des Suds de Paris 8

Je lance un  appel à contribution dans le cadre du Colloque International des Educations critiques et des épistémologies des Suds qui sera réalisé à l' Université de Paris 8 les 16-17-18 mai 2018. 

Ce colloque vise à interroger les conditions d’une alternative à la pensée unique et à l’uniformisation du monde par l’éducation. Il invite à un dialogue inter-trans-culturel et à un échange de pratiques à partir de contextes situés. L’objectif est de travailler les enjeux épistémologiques de la recherche en éducation dès lors que l’épistémologie est pensée comme la première des injustices sociale, politique et culturelle dans la construction des savoirs, des expériences et des connaissances. Les épistémologies "du Nord" et des Suds ne sont pas uniquement travaillées à partir des aires géographiques, mais à travers une vision politique et segmentée de la relégation et de l’invisibilisation des territoires marginalisés, des populations évincées, des personnes empêchées, des dominations raciales, sociales, sexuelles et de santé. 

Je vous propose de contribuer à l'axe consacré aux pratiques, corporelles corps et santé  qui s’intéresse aux approches pluridisciplinaires des usages sociaux et politiques des théories critiques (Keucheyan, 2013) dans la normation des corps de l’homme normal, blanc, hétéro-normé, genré, racialisé, par l’éducation.

Dans cet axe nous nous intéressons à  l’étude des facteurs qui facilitent ou entravent les processus de subjectivation (Foucault, 2014) et de désubjectivation (Agamben, 2007), favorables à l’autonomie psychique des individus (Genel, 2013).

L’éducation dans le champ de la santé ne peut, en effet, continuer à ignorer les savoirs et les visions du monde incorporées liées aux subjectivations des sujets du monde qui restent invisibilisées et souvent ignorées par la pensée unique de la rationalisation des problèmes de santé publique, de l’usage social et politique de l’éducation dans son champ, visant la normation des corps et à l’uniformisation du soi dans le monde. 

Nous nous demanderons comment créer des dispositifs d’éducation à la santé émancipateurs quand il s’agit d’invectiver l’autre à faire des choix pour son propre corps, déjà performé par la menace de la normativité (Boëtsch et al.,2007) collective, quand l’autre se soumet à la rhétorique de la barbarie des injonctions comportementales à incorporer (Leblanc, 2007) et à la tyrannie du développement du soi (Byung-Chul, 2016) ?

Pour contribuer il suffit de déposer une proposition de communication ou organiser un symposium sur le site du colloque

Sur le site du colloque : https://educritiques.sciencesconf.org/. 

Copyright © 2013 | Université Assane SECK - Ziguinchor. Tous droits réservés.

Top Desktop version